Les aides financières pour rester chez soi plus longtemps : comment s’y retrouver ?

 

Vivre le plus longtemps possible chez soi, sans avoir à déménager, est le souhait de 85% de Français. Si le contexte actuel place les mesures de soutien aux entreprises sur le devant de la scène, sachez qu’il existe aussi des aides, tant matérielles que financières ou fiscales, destinées aux particuliers dans le cadre de l’aménagement à domicile. En voici un aperçu.

Les aides financières et matérielles

L’aide la plus générale est l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Attribuée aux personnes en perte d’autonomie, elle est déterminée par l’équipe médico-sociale de votre Conseil Départemental. Vous pouvez en bénéficier quels que soient vos revenus, mais son montant sera modulé en fonction de votre niveau de revenus. Elle a pour but d’aider à payer les dépenses nécessaires pour rester vivre à domicile malgré la perte d’autonomie. Elle permet de financer aussi bien des prestations de services que d’achat de matériel ou de travaux d’aménagement du domicile.

Pour effectuer des travaux d’adaptation de votre logement comme la pose de volets roulants automatisés ou l’installation d’une douche à l’italienne, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) peut aussi accorder une aide sur le coût total des travaux, en fonction des revenus du foyer. Elle peut aller jusqu’à 50 % du montant hors taxes des travaux engagés.

Les caisses de retraite sont également parties prenantes, en particulier pour prévenir le risque de perte d’autonomie. Elles apportent des aides financières et matérielles, par exemple pour l’installation d’équipements favorisant vos déplacements et permettant d’éviter les accidents à domicile (barre d’appui, sol antidérapant…).

Si vos revenus ont baissé avec l’arrêt de votre activité professionnelle, une option supplémentaire est l’aide au logement. Attribuées en fonction de vos ressources, du montant de votre loyer ou de vos échéances de prêt à rembourser et selon le lieu où se situe votre logement, l’Aide Personnalisée au Logement (APL) et l’Allocation de Logement Social (ALS) allègent le montant de vos frais immobiliers.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une aide destinée aux personnes qui ont besoin d’un soutien dans la réalisation des actes de la vie quotidienne du fait d’un handicap. Elle est attribuée sous condition d’âge et de revenus et peut prendre en charge tout ou partie les dépenses liées au handicap : aide humaine, aide matérielle, aménagement du logement ou du véhicule…

*source : https://www.ifop.com/publication/85-des-francais-interroges-souhaitent-vieillir-a-domicile/

 


- Sommaire Actualités -


Sur le même thème

Du bonheur à tous les étages !

Fatigant, voire dangereux, monter et descendre votre escalier devient un véritable défi au quotidien ? L’ascenseur de maison s’avère être...
En savoir plus

Votre ascenseur de maison en quelques clics !

Les meilleures décisions sont parfois les plus simples ! En quelques clics, vous choisissez votre ascenseur de maison Etna France...
En savoir plus

Quelques aménagements pour rester chez soi le plus longtemps possible !

Vous appréhendez le jour où votre habitation ne sera plus adaptée à votre mobilité ? Vous pensez qu’un déménagement sera inévitable...
En savoir plus

Etre de bonne humeur, dès le matin !

Lorsqu'on se lève avec le moral en berne, la journée est souvent très longue… Notre humeur au réveil donne le...
En savoir plus

Etna France investit massivement dans le numérique et embauche des jeunes pour l’avenir

Malgré la crise sanitaire, l’instabilité économique et l’absence de visibilité, cette rentrée sera pour Etna France, celle de l’avenir. Nous...
En savoir plus

Halte aux chutes !

Le saviez-vous ? Les chutes sont la deuxième cause de décès accidentel en France et une sur deux se produit...
En savoir plus
Demande de brochures